Histoire Village Commune Patrimoine Haute-Loire
Découvrir Saint-Geneys

Saint Geneys est une commune dynamique, riche de ses associations...

----- Présentation -----

Saint-Geneys-près-Saint-Paulien est une commune française située dans le département de la Haute Loire et la région Auvergne. Entre le Puy et La Chaise Dieu, c'est un de ces petits villages ruraux qui a gardé toute son âme et où il fait bon vivre.

Le nombre d'habitants qui s'élevait à 254 en 1999 n'a cessé d'augmenter pour atteindre au dernier recensement le chiffre de 324.

Sur le plan géographique, d'une superficie de 17 km2, Saint-Geneys culmine à 900 mètres d'altitude (1109 m au sommet de Peyramont). Blotti au pied d'un volcan, le village possède une histoire et un patrimoine discrets et pourtant bien présents.

"Ce bourg médiéval sur plan carré, cerné d'un bâti mitoyen formant rempart dispose d'un urbanisme hérité des villes antiques (rues perpendiculaires) unique en Haute-Loire."

Reste à ouvrir l'oeil et au détour des rues, on rencontrera de nombreuses fontaines et croix, l'église du XIIeme siècle rénovée aux XIVeme et XVIIeme siècles, ce que les habitants appellent le "château", grande maison bourgeoise où résida le Maréchal Fayolle, ou encore les restes des remparts et de nombreuses maisons, ex fermes, en pierre basaltique.

Les plus courageux pourront monter au sommet de Peyramont, volcan strombolien, qui domine le village et où sont érigées les "trois croix", voire entreprendre une randonnée sur le chemin des croix de la commune (une 15aine de km à pied, à vélo...)

Saint Geneys est une commune dynamique, riche de neuf associations. Elle se distingue par la bonne ambiance qui y règne.

Les plus gourmands se régaleront au restaurant ou au salon de thé du village.....

Les branchés "déco" se feront plaisir lors de la brocante annuelle ou au magasin de décoration.....

Futures mariées et invitées craqueront chez Mademoiselle dentelle....

----- Histoire -----

Parce que chacun aime à connaître l'Histoire de son village et surtout écouter les histoires que racontent les plus sages et qui ont fait ce qu'est le village aujourd'hui, nous allons ici reprendre quelques évènements de la vie de Saint Geneys...

C'est à partir de la ville gallo-romaine de Jaliac que la paroisse s'est formée. La première mention que l'on rencontre remonte à 1038 : " Parochia S. Genessi de Jaliaco". En 1444, la petite ville de Saint Geneys obtient à son tour le droit de se fermer de murailles dont il reste aujourd'hui deux pans de portails sur les trois portes ayant existé avec le donjon au milieu (démoli en 1981).

En 1593, le village est démantelé par les troupes du "prince catholique" du duc de Nemours.

A la révolution, on retrouve l'appelation de "Saint-Geneix-pré-Saint-Just", et c'est sous Napoléon que la commune prend le nom qu'elle porte aujourd'hui.

Aujourd'hui encore, on peut retrouver les traces de cette Histoire...

Une particularité de Saint Geneys, et très rare dans le département: l'église ne se trouve pas au centre du village, mais bien à part. Bâtie au XIIè et rénovée aux XIVè et XVIIè siècles, l'édifice est sans prétention mais non dénué d'interêt ni de ce charme typique des petites églises de village.

Seconde particularité: Saint Geneys possède trois fontaines. L'une d'entre elles particulièrement intéressante, porte une inscription en latin. Les croix sont elles aussi assez nombreuses.

Encore visibles, les restes des remparts (en basalte noir) rappellent que le bourg fut autrefois fermé, vraissemblablement en 1444, suite à la guerre de Cent ans. Sur les trois portes de l'enceinte, il en reste deux.

Le "château Fayolle", entouré d'un parc témoigne du passage du Maréchal Fayolle dans le village où il résida très souvent. Le nom de Fayolle apparaît souvent à travers le village (sur une fontaine ou l'ancienne école par exemple).

Evoquons enfin une mine de fer et plusieurs centaines de tonnes d'hématite qui ont été très exploitées en 1877 et en 1923. La mine aurait peut-être été exploitée par les Gallo-Romains.